25 ans de VOYAGES

25 ans de VOYAGES

Roumanie 1

 

 

 

 

 

                                        LA ROUMANIE

 

  

 

 

                                              

 

 

 

Septembre 2011, après avoir traversé l'Italie l'Autriche et la Hongrie, nous arriverons à la frontière Roumaine après presque 2000 km.

 

 

                                            Notre circuit en Roumanie

 

 

 

 

Notre première étape en Roumanie se fera à Sapanta dans les Maramures. Un petit camping sympa fera l'affaire pour récupérer des fatigues de la route.

 

 

 

 

Sapanta est sans doute le village le plus connu de Roumanie et celà grâce à son "cimetière joyeux". En 1934 Ion Stan Patras eut l'idée de sculpter et de peindre à partir des croix traditionnelles, des bas-reliefs représentant soit le métier, soit un hobby du défunt. Le tout sur fond bleu et avec une épitaphe souvent pleine d'humour. Après son décès en 1977, d'autres de ses disciples prirent la relève.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A Sighetu Marmatiei, nous visiterons le mémorial de la résistance et des victimes du communisme sur les lieux mêmes de la prison où ont été incarcérés et éliminés, bons nombre de Roumains de l'élite civile et ecclésiastique de l'entre deux guerre.

 

 

 

 

 

 

 

 

Chose rare encore en Roumanie, une salle est consacrée aux Ceausescu.

 

 

 

Très émouvant le monument du "cortège des sacrifiés".

 

 

 

La région des  Maramures restera sans doute notre préférée pour ses paysages de campagne, ses églises en bois et ses magnifiques portails sculptés.

 

 

 

 

 

 

 

En nous baladant dans les petits villages de Desesti, Budesti, Sarbi et Calinesti, nous découvrirons ces belles églises...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

...et ses superbes portails ouvragés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous étions prévenus et nous avons vu ...L'état des routes! Si notre cc a résisté à ce voyage il résistera à bien d'autres! Trous, ornières ou routes qui finissent en chemins empierrés et bien souvent en cul de sac, ne sont pas choses rares!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le village de Giulesti est célèbre pour ses "arbres à casseroles". La coutume veut que l'on signale la présence d'une fille à marier dans la maison, en suspendant marmites et casseroles aux arbres du jardin.

 

 

 

 

 

 

Notre premier monastère visité (mais pas le dernier) sera celui de Barsana. Un très bel ensemble a été construit sur l'emplacement de l'ancien par des charpentiers locaux. Il est devenu un lieu de pélerinage très fréquenté.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Moisei fût le théâtre en 1944 d'un crime de guerre particulièrement atroce. Deux survivants racontèrent qu'après avoir exécutés 31 Roumains, l'armée Hongroise, alliée d'Hitler, mît le feu au village.

 

Ces douze colonnes de pierre rappellent ce massacre.

 

 

 

Nous quitterons les Maramures pour la Bucovine par le col de Prislop au sommet duquel vient d'être construite une nouvelle église.

 

 

 

Si la majorité des églises sont anciennes, on en voit pourtant fleurir de nouvelles comme ici à Carlibaba, toujours dans le même style et avec de nombreuses fresques peintes par des artistes locaux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Parmi les rencontres agréables que nous avons pû faire, celle avec Vladimir à Ciocanesti, restera un bon souvenir. Un accueil exceptionnel dans un cadre agréable, un bon repas préparé par ses soins, le tout arrosé de vin de Mèze et de tuica roumaine. Il n'a qu'un seul regret, c'est de ne pas voir beaucoup de Français. Si vous devez vous rendre en Roumanie, n'hésitez à faire étape chez lui. Merci à Martine et Michel de nous l'avoir recommandée.

 

 

 

 

 

 

Avec vue sur le village et la campagne.

 

 

 

Les maisons de Ciocanesti ont un cachet particulier.

 

 

 

 

 

Entamons maintenant la visite des monastères peints de Bucovine.

 

Moldovita

 

 

 

 

Sucevita.

 Des remparts et quatre tours protègent l'ensemble monastique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Humor.

Un peu moins bien conservé mais quand on sait que les peintures

 datent de 1535...

 

 

 

 

 

 

 

Voronet.

Sans doute le plus beau qui lui vaut le surnom de "chapelle sixtine de l'Est"

 

 

 

 

 

 

 

Le bleu dit de Voronet, une couleur obtenue à partir du lapis-lazuli dont la résistance demeure une énigme puisque datant du 16e S.

 

 

 

 

Nous ne visiterons pas Dragormina, la pluie et les échafaudages auront raison de notre curiosité qui, il faut bien le dire commençait à s'émousser, vu le nombre de monastères visités!

 

Le lendemain étant un autre jour, nous voici à Varatec autre monastère mais sans peintures celui-ci.

 

 

 

 

 

L'obscurité de l'intérieur rend encore plus brillantes les icônes.

 

 

 

 

Une petite déception pour nous, les gorges de Bicaz qui conduisent au Lac  Rouge. Bien sûr il ne faisait pas très beau mais nous en avons tellement vues et bien souvent de plus belles, en France en particulier, que nous resterons sur notre faim .

 

 

 

 

 

 

 

Le Lac Rouge doit pourtant être photogénique puisque les nouveaux mariés viennent  y immortaliser leur union.

 

 

 

 

 

La spécialité du coin: les Kurtos, c'est une patisserie d'origine hongroise, sorte de pain brioché sucré, cuit à la braise et à déguster chaud: original comme gâteau.

 

 

 

 

Nous rejoindrons Sighisoara par le col de Bucin. La ville est surtout interessante par sa citadelle et sa tour de l'horloge. Places et ruelles colorées incitent à la promenade mais il fait chaud et l'ascension a été rude .

 

 

 

 

 

 

 

 

Située à l'écart des circuits touristique, le petit village de Viscri a su conserver son authenticité.

Ce village Saxon possède de belles façades décorées de moulures ou de frontons. On dit que le prince Charles y possède une maison? En tous cas, nous y avons fait étape en plein milieu du village où vaches, chevaux, poules ou dindons venaient nous rendre visite.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Viscri possède aussi une minuscule église entourée de fortifications.

 

 

 

 

 

 

 

C'est dimanche, avant d'aller à Brasov nous obliquons sur Prejmer où se trouve une ici aussi une église forteresse évangélique saxonne. Déception en arrivant: fermée!Nous en faisons le tour et nous apprétions à repartir lorsqu'arrive un car d'Allemands ...les grilles s'ouvrent pour eux, sans doute un voyage organisé qui avait RDV, le tout est que nous nous mêlons à eux et nous voici à l'intérieur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'église possède un superbe retable peint du 13e S.

 

 

 

Brasov avait un air de fête à notre arrivée, nous nous garons facilement en plein centre ville et nous mêlons à l'animation. C'est la fête du poisson! Presque tout le centre est pietonnier, profitons en ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De superbes façades...

 

 

 

 

 

 

Si vous souhaitez circuler à vélo, le vélib n'existe pas qu'à Paris...

 

 

 

 

...ou même plus original...

 

 

 

Tandis que la fête bat son plein...

 

 

 

 

 

... les douze coups de midi, interrompent le concert. Ils sont sonnés en grande pompe!

 

 

 

 

Nous avons bien aimé Brasov mais le beau temps, la fête et des souvenirs familiaux n'y sont pas étrangers.

 

 

Nous poursuivons notre circuit plus à l'Est et sommes bientôt aux fameux volcans de boue tout près de Berca et Buzau. Une vraie curiosité, jamais vue avant. Au milieu des vertes collines nous découvrons des terres nues et ravinées. Sommes nous sur la lune? De minuscules volcans s'animent parfois de grosses bulles de gaz et telle la lave, la boue dévale le long des pentes argileuses.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous décidons d'aller vers le delta du Danube et ne le regretterons pas.

Nous traverserons un bras du Danube à Braila par un bac  très étroit à l'embarquement...

 

 

 

Avant un arrêt très sympa au bord de l'eau.

 

 

 

 

 

Nous ne ferons que passer à Tulcéa d'où partent presque toutes les balades en bateau pour le delta. On nous avait en effet recommandé un petit camping à Agighiol où le patron, qui parle français, proposait des promenades en barque à la demande. Nous y resterons deux jours.

 

Au lever du soleil, Octavian nous attend avec sa Dacia...

 

 

 

 

... et 5 mn après nous sommes à pied d'oeuvre, la balade commence...

 

 

 

 

 

 

La petite embarcation passe par des mangroves où les bateaux ne passent pas et nous permet de voir une faune et une flore presque intactes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est le royaume des pélicans...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Oh! la belle grenouille!

 

 

 

 

 

De beaux nénuphars...

 

 

 

 

Pour certains, la pêche a été bonne!

 

 

 

 

 

Le lendemain nous poursuivrons notre virée dans le delta par de minuscules routes et villages bucoliques ...

 

 

 

Si vous allez dans ce coin, à Agighiol nous vous conseillons un resto sympa où le patron du Morena vous fera la conversation dans un français imagé et vous offrira la Tuica à la fin .

 

La suite du voyage dans Roumanie 2e partie---> 

 

 

 

 http://20ansdevoyages.blog4ever.com/blog/lire-article-263507-3020177-roumanie_2.html

                                      

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



09/10/2011
6 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 188 autres membres